J’aime / pas

C’est étrange comme sensation, pas vrai ? Elle est sûre que vous savez de quoi elle parle. Mais si, faite un effort

Le bruit autour de vous est trop fort, trop de monde, trop d’odeurs, trop de voix, trop de bousculades.

On lui avait pourtant dit, que faire des rencontres dans la vie, c’était bien, épanouissant même. Qu’il fallait les encourager, qu’il fallait sortir.

Mais elle est désolée, elle n’y arrive pas.

Ah non, ne vous méprenez pas, ce n’est pas qu’elle n’aime pas les gens, et qu’elle est complètement fermée aux autres.

Ce qu’elle veut dire par là, c’est que des fois, c’est trop.

Aujourd’hui, il lui est presque imposé d’avoir énormément d’amis, d’avoir un nombre d’abonnés extrêmement élevé, de ne pas marcher seul…

Seulement, elle aime sa solitude. Elle aime son confort. Elle aime le silence, son silence.

« Je n’aime pas que tu me pousses, que tu me cris dessus, que tu me demandes si j’ai la carte de fidélité du magasin et que tu te mettes à me dire que je peux avoir -10% sur mes prochains achats, je n’aime pas quand tu dis que tu m’aimes alors que tu sais bien que non, je n’aime pas quand tu me dis d’aller chercher un billet de retard, je n’aime pas quand tu me dis qu’il est trop tard pour déjeuner, trop tôt pour dîner, je n’aime pas quand tu es raciste. Je n’aime pas quand tu es aveuglé par la haine, je n’aime pas, le poisson, les cours de mathématiques, les araignées et les livres de Levy, je n’aime pas la façon dont les escaliers craquent, je n’aime pas la façon dont tu me regardes, je n’aime que tu fasses attention à moi, je n’aime pas que tu me dises allez viens, ce sera cool, je n’aime quand tu me demandes de m’excuser pour quelque chose que je n’ai pas fait.

« Non, moi, vous savez ce que j’aime ? J’aime la solitude de mes lectures nocturnes, j’aime la couleur du lait chaud après avoir fini de manger des Nesquik, j’aime la façon dont j’ai l’impression d’être cool dans mes chaussons, j’aime les chips au vinaigre et à la moutarde, j’aime le vent du matin juste en sortant du bus, j’aime le calme des couloirs du lycée quand ils sont vides, j’aime mon prof d’anglais, j’aime le ciel, j’aime le vert, j’aime Freddy Mercury dans I want to break free, j’aime l’odeur de mon grand-père quand il revient de l’atelier. »

Elle sait que ce n’est pas grand-chose, elle n’a pas envie de grandir, n’a pas envie d’avoir des responsabilités, pas envie d’avoir des problèmes affectifs, pas envie d’avoir des problèmes avec son corps.

Elle a juste envie d’errer sans qu’on ne l’aperçoive, c’est pourtant pas bien compliqué.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s